Commission Géographie politique et géopolitique

ObjectifsRappel historiqueResponsablesMembresRevues en ligneEvènementsActivitésComptes-rendus de réunions

La Commission de Géographie Politique et de Géopolitique (CGPG) du CNFG réunit des chercheurs (CNRS, IRD, etc.), des enseignants-chercheurs (universitaires) et des doctorants travaillant sur l’interaction du spatial et du politique. La commission accueille celles et ceux s’intéressant et/ou travaillant en géographie politique/géopolitique.

L’objectif principal de la CGPG est de stimuler la recherche dans ces domaines pour soutenir la reconnaissance académique et du grand public de ces démarches à la fois médiatiques mais mal connues. Pour ce faire, la CGPG organise des événements annuels et parraine des colloques et autres rencontres académiques.

Enfin, et puisqu’ « il n’est de richesses que d’hommes » (Jean Bodin), l’autre objectif de la CGPG — et non des moindres — est d’être un réseau permettant la communication entre ses membres, l’échange d’informations, bref de générer une communauté par-delà l’espace et les approches. La lettre de diffusion geopolitique@yahoogroupes.fr gérée par Amaël Cattaruzza, président de la Commission [amael.cattaruzza@yahoo.fr] entre 2019 et 2021, contribue à cet objectif ainsi, bien sûr, que les échanges multilatéraux informels. La commission se réunit au moins une fois par an pour concrétiser ces échanges.

 

Ce champ disciplinaire est important dans le monde anglo-saxon où la Political geography est une branche ancienne dont les figures fondatrices furent Isaiah Bowman (1878-1950) ou Derwent Whittlesey (1890-1956) et dont les figures marquantes contemporaines sont, entre autres : David Harvey, Kevin Cox, mais aussi, et plus récemment, Gearoid O’Tuathail pour la Geopolitics.

Malgré une amorce dans l’entre-deux-guerres en France (avec le politologue André Siegfried, le géographe Jacques Ancel ou le journaliste André Chéradame), la géographie politique a été durablement marquée par l’épisode controversé de la Geopolitik allemande incarnée par Karl Haushofer (1869-1946). Ainsi, cette branche spécifique de la géographie française a-t-elle disparu après la Seconde Guerre mondiale. De façon distincte, des géographes comme Jean Gottmann (1915-1994) ou Yves Lacoste ont participé du renouveau de ces disciplines essentielles pour comprendre l’espace politique. Le premier en publiant (en 1952) La politique des États et leur géographie et le second par la publication (en 1976) de La géographie, ça sert d’abord à faire la guerre et le lancement de la revue Hérodote.

A l’échelle internationale l’Union géographique internationale (IGU/UGI) a mis elle même du temps à prendre en compte ce champ disciplinaire. La Commission « Carte Politique du Monde / World Political Map » n’a été reconnue par l’UGI/IGU qu’au Congrès de Paris en 1984. Elle a pris depuis le nom de Commission de Géographie Politique / Commission on Political geography  http://www.cas.muohio.edu/igu-cpg/ en 2000 lors du Congrès de Séoul.

En France, c’est à l’instigation de Paul Claval que la Commission de Géographie Politique a été fondée, en 1984, au sein du Comité National Français de Géographie.

Les présidents et appellations de la Commission :

  • Paul Claval (1984-1992) – commission de géographie politique
  • André-Louis Sanguin (1992-2000) – commission de géographie politique
  • Béatrice Giblin (2000-2004) – commission de géopolitique
  • Stéphane Rosière (2004-2012) – commission de géographie politique et de géopolitique.
  • Anne-Laure Amilhat-Szary (2013-2019) – commission de géographie politique et de géopolitique
  • Amaël Cattaruzza (2019-2021) – commission de géographie politique et de géopolitique
  • Sophie Hou (depuis 2021) – commission de géographie politique et de géopolitique

Au sein de la Commission, un secrétariat tournant est chargé d’animer avec le président ladite Commission, de proposer et d’organiser les évènements et de réfléchir à la promotion de la géographie politique/géopolitique.

L’actuel secrétariat tournant est assuré par (ordre alphabétique, secrétaire en poste en gras) :

Xavier Aurégan (MCF université catholique de Lille-FLSH)

– Amaël Cattaruzza (PR Institut français de géopolitique-Paris 8)

– Sophie Hou (MCF Paris 1)

– Audrey Sérandour (Post-doctorante CRESAT – UHA)

Président Sophie Hou (MCF Paris 1) ; sophie.hou@univ-paris1.fr
Secrétaire Xavier Aurégan (MCF Université catholique de Lille) ; xavier.auregan@univ-catholille.fr
Secrétaire Amaël Cattaruzza (PR IFG-Paris 8) ; amael.cattaruzza@yahoo.fr
Secrétaire Audrey Sérandour (Post-doctorante CRESAT – UHA) ; audrey.serandour@univ-paris1.fr

La revue en ligne, L’Espace Politique, a été fondée en 2006 et lancée en 2007 par les membres de la commission de géographie politique du CNFG, elle est actuellement financée par l’Université de Reims Champagne-Ardenne (laboratoire HABITER, EA.2076) et intégrée au portail scientifique revues.orgL’Espace Politique a été référencé par l’AERES en janvier 2010.

Voir le sommaire des numéros sur la page d’accueil de la revue :
http://espacepolitique.revues.org/

La revue Hérodote a été fondée en 1976 par Yves Lacoste. Actuellement dirigée par ce dernier et Béatrice Giblin, fondatrice de l’Institut français de géopolitique (IFG), elle est trimestrielle et publiée aux éditions La Découverte. Crééé avec le sous-titre « Stratégies géographies et idéologies », la revue s’est recentrée avec le sous-titre « Revue de géographie et de géopolitique » en 1982.

Consulter le site Internet d’Hérodote : https://www.herodote.org/

Consulter la bibliographie internationale de géographie politique et géopolitique : 
http://journals.openedition.org/espacepolitique/1601

Doctorales Quelle place pour les cartes dans l’analyse politique de l’espace ?

La prochaine édition des doctorales organisées par la Commission de géographie politique-géopolitique aura lieu le 18 juin 2021 (reportée du 12 juin 2020).

Dès à présent et jusqu’au 1er mars 2021, vous pouvez soumettre une proposition pour cette manifestation portée sur l’approche cartographique et intitulée Quelle place pour les cartes dans l’analyse politique de l’espace ?

Soumission avant le 1er mars 2021.

Appel à communication :

AAC_Doctorales_2021_VF-Résumé

JE « Regards actuels de géographes sur les fronts et frontières

La Commission de géographie politique-géopolitique a organisé le vendredi 5 février 2021 une JE intitulée « Regards actuels de géographes sur les fronts et frontières ». Le programme est ci-dessous.

Programme_Journée Frontières_5février2021

Veuillez trouver ci-dessous les documents projetés durant la JE (mise à jour à venir) :

Présentation de S. Rosière

C. Blondel (2017) – La construction d’une recherche en ex-Yougoslavie face à la colonialité du savoir

C. Escudé Joffres – Les frontières en Arctique

Isabella Damiani et Victoria Bachelet, « Représentations géopolitiques sur la Route de la Soie, une étude à l’aide de l’analyse cartographique et du traitement d’images satellites », L’Espace Politique [En ligne], 34 | 2018-1, mis en ligne le 22 juin 2018, consulté le 10 février 2021. URL : http://journals.openedition.org/espacepolitique/4663 ; DOI : https://doi.org/10.4000/espacepolitique.4663

Concernant la présentation de Gérard-François Dumont, vous pouvez vous référer aux articles suivants :

      Dumont, G. (2020). Frontières : un resurgissement durable ?. Population & Avenir, 4(4), 3-3. https://doi.org/10.3917/popav.749.0003

      Dumont, G. (2020). Les quatre vérités du Covid-19. Population & Avenir, 3(3), 3-3. https://doi.org/10.3917/popav.748.0003

     Dumont, G. (2020). Covid-19 : la fin de la géographie de l’hypermobilité ?. Les Analyses de Population & Avenir, 11(11), 1-13. https://doi.org/10.3917/lap.029.0001

  • 2021

17 juin 2021 : Doctorales Quelle place pour les cartes dans l’analyse politique de l’espace ?

5 février 2021 : JE « Regards actuels de géographes sur les fronts et frontières

  • 2020

Doctoriales « Changements globaux, gouvernance des ressources et résilience »

Le Groupe Recherches-Ressources a organisé les doctoriales transdisciplinaires des ressources le 13 novembre 2020 à Paris, intitulées « Changements globaux, gouvernance des ressources et résilience ».

Appel à communication : Doctoriales ressources 2020

  • 2019

Doctoriales de Géographie Politique et Géopolitique : « Pensées
émergentes en géographie politique et géopolitique »,
Paris, vendredi 14 juin 2019 – 9h/16h30

Conférence-atelier intitulée « Enseigner la géopolitique », Paris, 13 décembre 2019

Enseigner_la_geopo_afficheV3 (1)

  • 2018

Journée « Reading J. Agnew in Europe- Connections and silences in the making of
contemporary political geographies / Lire J. Agnew en Europe- Connections et
silence dans la fabrique des géographies politiques »
https://www.pacte-grenoble.fr/actualites/a-day-with-john-agnew

  • 2014

La Commission de Géographie politique et de géopolitique organise une journée  d’étude « Territoires du post-conflit » qui aura lieu le 23 mai 2014 à la Sorbonne le 23 mai 2014 Territoires du post-conflit.

  • 2013

Du 4 au 8 juin 2013  à Cerisy-la-Salle  se tiendra  un colloque  consacré au Tableau politique de la France de l’Ouest d’André Siegfried 100 ans après.  Le Tableau politique de la France de l’Ouest d’André Siegfried 100 ans après, Héritages et postérités.

  • 2011

Premier appel à communications : Les frontières mobiles avec des sessions spéciales sur les frontières africaines et alpines. First CALL 2011. Congresso Fronteras Ibericas, par Stéphane Rosière, Président de la commission de géographie politique et géopolitique du CNFG.